mardi 3 février 2009

Rouge

Comme un phare au milieu d'une mer seiche, le rouge rassurant, synonyme de sécurité et d'attache. Celle du port, de l'amour, de la famille, des rires.

Et puis, cette petite anecdote.
Un jour d'aout 2004, à Lyon, devant un commerce d'une rue passante. A bout de nerfs, une femme pleure. La robe qu'elle a commandé Pourpre lui est livrée Diabolique. Un reflet blafard apparait dans le miroir. Détournant le regard, le fil de ses jours lui monte aux joues.
Au fond d'elle, ce sentiment immonde qu'elle ne veux accepter : quelque chose de brisé depuis quelques mois déjà. Mais tout est organisé pour dans 15 jours ...
Elle dit à sa soeur que c'est son rêve de petite fille qui s'envole mais elle sait que c'est sa vie qui s'est déjà écroulée. Et elle le cache sous ses larmes.

Un phare, comme un repère dans cette mer agitée qu'est la vie, un phare, rouge Espoir.
Le phare. Baltimore, 18 janvier 2009.

La ronde continue, vous venez de chez Glycérine et repartez chez Celine.

19 commentaires:

Lyse a dit…

Il a de l'allure ce phare de baltimore Lise
ton anectode de rêve envolé est émouvante

Je vis au bord de mer et la nuit je trouve nos phares rassurants , comme une présence
Bonne ronde à toi

Anonyme a dit…

il est étrange ton phare on dirait un vaisseau d'extra terrestres lol
bab

MinnieM a dit…

Ca c'est un beau phare, très original ! j'aime beauocup !

La Viscountess a dit…

drôle de phare.... mais l'important, c'est qu'on le voie et qu'on puisse s'y raccrocher!!!!

Francoise a dit…

superbe ce phare rouge, comme un repère pour 2009 !
beau texte fragile et fort à la fois
merci du partage lise

A VOS COULEURS a dit…

Ton rouge est émouvant...
Enfin les mots posés sur ton rouge...
Et le phare... qui guide et éclaire.
bisou

Bulle a dit…

j'adore les phares et celui-ci est assez particulier mais j'aime beaucoup !
et merci de nous parler d'espoir ! :-)

celine.c a dit…

j'adore venir écouter les bandes sons que tu choisis...

Anonyme a dit…

Magnifique photo ! Framboisine.

Anonyme a dit…

ton texte est beau et émouvant, merci lise !!! et ce phare ! magnifique ! on a envie d'habiter dedans !

Paisible

cricri a dit…

J'aime te lire en bleu, en jaune, en rouge,..... merci de ce beau partage, Cricri

Rowan a dit…

Très beau ce phare et cette histoire !

Pascale a dit…

Quel phare étrange et envoûtant à la fois...

Christelle a dit…

Un bien beau texte. Merci!

Anonyme a dit…

Cette histoire est loin d'être une petite anecdote, c'est l'histoire d'une vie de femme qui démarre mal.

C'est superbement évoqué et l'image de ce phare, rouge espoir est de toute beauté.

Moi aussi les phares me rassurent, je ne savais pas pourquoi... J'ai peut-être maintenant la réponse.

En tous cas, celui là est très beau, stable, bien campé sur ses pieds qu'on pourrait croire frêles, c'est vrai qu'il rassure.

Merci à toi des jolis commentaires que tu laisses sur mes couleurs.

Bises.

Anonyme a dit…

J'ai oublié de signer mon comm.!

Véronique

rafy a dit…

j'aime vraiment bcp te lire....merci....superbe photo

Denise a dit…

Sûr c'était pas triste ;-(... j'comprenais pas vraiment mais je crois que je sentais, un peu...

comme une bulle de colère qui se forme au fond d'une casserole dont l'eau commence à frémir...
pour moi c'était ok, c'était ton choix, votre choix, mais cette bulle me châtouillait au fond d'la casserole, j'ai baissé le feu qu'elle y reste...au fond...cette bulle a éclaté un fameux (fumeux) Noël, parce que là, c'était trop, toi, puis maman, j'avais pas tourné le bouton, l'eau bouillait sans apport extérieur depuis qqes temps...et encore quoi??...punaise on peut pas s'arrêter avant de s'envoyer dans l'mur, chacun ne peut-il pas prendre ses responsabilités, être reconnaissant et faire sa part... difficile oui, de voir, d'accepter que l'autre ne fait pas sa part et lui rendre ses responsaiblités au lieu de remplir les trous pour que ça aille quand même, d'excuser les retards parce qu'on est tous différents, il faut être tolérant et parce que c'est pas facile pour tout le monde alors on aide en espérant que ça ira mieux... oui, mais au bout d'un moment stop... et parfois laisser les bulles sortir ;-) même si mille excuses car...c'est vrai...chacun ses choix, son chemin, son rythme...les gens choisissent ... même de rester dans des relations qui vont pas...pour toute sortes de raisons... pression sociale, rêve auquel on croit et qu'on ne veut briser, espoir de changement, acceptation que la vie c'est pas le rêve et qu'il faut faire des compromis, manque de confiance ou d'estime de soi qui fait qu'on ose pas, croyance que l'herbe est tjs plus verte ailleurs et que c'est donc mieux de se contenter de l'herbe d'ici, qu'on digère mal mais qui à le mérite d'être là, comme une sorte de (fausse) assurance... [Et là, en relisant, je me dis, j'ai que j'ai de la chance parce que j'aime la verte herbe d'ici, même si je sais qu'ailleurs elle est probablement verte aussi ;-)]
ça coûte de changer...de dire stop...mais pourtant:
...ce matin lu le ptt que tu m'as transmis, la citation, un truc du style "si tu continues à faire ce que tu fais tu continueras à obtenir ce que tu obtiens"...

Bon ben zut, me suis emballée dans les mots...
Ce dont je suis fière c'est que tu as décidé, d'être toi ou plutôt de reprendre le chemin de la vie ... au présent de l'écriture, je me demande si la vie finalement, ce n'est pas juste un chemin vers soi, pas à pas comprendre et découvrir qui on est, mais pas dans une attitude passive...agir, faire et tout d'un coup se dire, punaise mais en fait j'aime ça, c'est en étant, en faisant cela que je me sens bien...et puis continuer un bout avec cette découverte...avant qu'un autre phare éclaire une autre part...qu'on se réjouis de découvrir ou où l'on se réjouis d'amarrer un moment sa barque pour se reposer... enfin...

tiens il faudrait développer...
"les phares, ils s'allument ds la tempête ou le brouillard... une vie de phare en phare au gré de la météo...arrêts dans les ports et nouveaux départs..."...A suivre, sinon je vais rester tout le dimanche à écrire ;-)...pfff ;-)

Valérie a dit…

Je viens de comprendre enfin pourquoi les phares me fascinent tant, pourquoi j'aimerais y vivre un instant et me rendre compte que malgré les tempêtes, rien ne bouge, tout est encore là.
Celui-là il me plaît pour son originalité, je n'avais jamais vu un phare sur pattes. Et sa couleur flamboyante, attirante...
Merci