jeudi 3 février 2011

Partage

Son petit accent espagnol avait immédiatement appelé le soleil. En ce jour de novembre 2010, elle était heureuse de retrouver la couleur dans le cabinet. Denis m'avait appelé car elle voulait absolument rencontrer l'artiste.

Je lui ai parlé des nombres et des mots, des différentes couleurs, des traces. Je lui ai expliqué mon travail, ce que j'ai ressentis et pourquoi je le fais. Son sourire était accroché et au fil des mots mon coeur se remplissait de notre partage. Elle était à l'écoute, posant des questions pertinentes. Notre échange a duré quelques minutes où elle visualisait les tableaux dans son intérieur. Elle est revenue peu après pour les emporter.
Calme - "Harmonies Lumineuses", 2010
LiseHofmann.com
Ce jour-là, j'ai appris combien le temps et les mots sont importants. J'ai compris que pour que les personnes comprennent mes créations il faut que moi aussi je sois capable d'y mettre des mots. Et surtout de passer au-delà de la barrière de la timidité. Ouvrir le coeur et partager.

6 commentaires:

Sandra a dit…

celui là c'est mon préféré!!! :-D

Lise a dit…

héhé ! :-))

Merci ma chère! ça fait plaisir d'avoir de tes nouvelles !

Bisous
Lise

mimih a dit…

merci pour ton gentil commentaire sur mon blog ..je viens d'aller faire un petit tour sur le tien ..un blog atypique riche et varié ..j'aime

bises

Mimih des doigtsbavards@overblog.com

Seth a dit…

Such wonderful texture and colors!

Lazuritte a dit…

ahhh les mots, j'aime les mots, mais je ne fais que les peindre , je ne suis à l'aise qu'en les peignant, je t'envie de savoir passer au delà de ta timidité...

bisous

Lise a dit…

@ Mimih : merci pour ton gentil commentaire ! ça fait déjà quelques temps que je suis ton chemin artistique, il me touche beaucoup!

@ Seth: Thank you dear! Take care

@ En fait, c'est également mon problème. C'est pas si simple de passer de l'émotion à la parole. Les mots, comme ici, sont plus faciles à poser. Mais les dire est parfois si compliqué.